En 2016, j’ai lu… (mai)

J’ai encore pris beaucoup de plaisir dans mes différentes lectures ce mois-ci, même si elles n’ont pas été nombreuses (la faute à un tome 2 de Outlander que j’ai eu du mal à terminer…)
J’ai passé plus de temps sur mon Challenge séries ce mois-ci, c’est ce qui m’a ralenti dans mes lectures. Mais du coup, ma Pile à Lire s’agrandit de plus en plus ! (et je viens de commander des livres sur Amazon… Oups…)
Avec tout ça, je n’ai même pas eu le temps de lire le livre du mois du #clublectureMS alors qu’il me tentait bien ! Mais il attend sagement dans ma liseuse toute neuve !

Ce mois-ci, j’ai donc lu :

  • Outlander, le talisman de Diana Gabaldon

1968. À la mort de son mari, Claire Beauchamp emmène sa fille en Écosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d’extraordinaires aventures…

Des aventures qui, dans ce second tome, vont conduire Claire et Jamie dans le Paris du siècle des Lumières. Leur but ? Empêcher Charles-Edouard Stuart d’accéder au trône, un événement qui marquerait le début d’une répression sanglante dans les Highlands. Mais dans leur course effrénée, le couple découvrira à ses dépens qu’on ne peut modifier le cours de l’histoire impunément…

Dans ce deuxième tome, on retrouve tous les personnages du tome 1 avec plaisir. Cependant, ce tome est plus déroutant que le premier. Déjà, l’histoire commence en 1968, ce qui m’a fait me demander si j’avais bien le bon livre entre les mains. Ensuite, une grande partie de l’histoire se passe à la même époque que le tome 1, mais en France, à Paris, dans les cercles huppés de la capitale. On est bien loin des highlanders du tome 1 !
Cette fois, Jamie et Claire tentent d’avoir une influence sur l’histoire européenne, alors que dans le tome 1 leurs aventures étaient avec des conséquences plus limitées pour le futur.
J’ai bien aimé le changement d’univers, et le fait qu’on parle de faits historiques plus importants.
Cependant, je vais attendre un peu avant d’entamer le tome 3, même si j’aime beaucoup cette saga. Les tomes sont vraiment beaucoup trop longs pour moi et j’ai mis beaucoup de temps à lire, puisque j’ai des sessions lecture qui ne sont pas très longues… Et quand je mets longtemps à lire un livre, cela finit par m’agacer et j’ai l’impression de ne pas avancer.
J’ai hâte de lire le tome 3 et de voir ce qui va se passer, mais je vais encore attendre un peu 😉
Et puis, j’ai commencé la série et je possède maintenant les figurines Funko Pop de Jamie et de Claire pour rester encore un peu dans l’univers 😉

  • Les tomes 1 à 11 de la série de bande-dessinée Tamara

Super ! La maman de Tamara s’est enfin trouvé un nouvel amoureux ! Seul problème : le monsieur en question est flanqué d’une délicieuse fillette de sept ans et demi surnommée « Yoli ». Et qui c’est qui va devoir se coltiner la naine pendant que notre néo-couple roucoule à tout-va ? Tamara, cela va de soi ! Mais l’arrivée intempestive de Yoli va chambouler tout ça. Car, évidemment, Miss Yoli est débrouillarde, rebelle, mignonne en diable… et sacrément dégourdie ! Elle en sait bien plus sur les choses de l’amour que sa grande soeur par procuration… Ah oui, un détail : Yoli n’a pas vraiment la même couleur de peau que sa Barbie. Quand on a un papa qui s’appelle Chico et qui est né à Rio de Janeiro, c’est dans l’ordre des choses. Vous voilà prévenus : TAMARA n’est pas une série à gags comme les autres. Elle a l’ambition d’apporter un petit plus : l’émotion. Tamara ne sera d’ailleurs pas une victime perpétuelle des délires d’auteurs sadiques : à la fin de chaque album, on la verra triompher de ses démons, par exemple dans les bras d’un garçon. Car si l’humour de « Tamara » est parfois cruel, il reste toujours résolument optimiste !

J’ai pas mal lu ces BD quand j’étais plus jeune. En tant qu’ado (et maintenant adulte) en surpoids, ça me faisait certainement du bien de retrouver une héroïne comme moi.
Mais j’ai été assez choquée quand je les ai relues ce mois-ci ! Tout au long des différents tomes, les injonctions pour que Tamara maigrisse sont incessantes, et je me demande comment elle fait pour vivre avec une telle pression ! (même si je suis au courant que c’est un personnage de fiction hein…)
De plus, dans son collège/lycée, un « camarade » ne cesse de la tourmenter en faisant des « blagues » sur son poids. Franchement, dans la vraie vie, c’est du harcèlement.
Au fil des différentes BD, il y a malgré tout des moments sympa. Comme la relation entre Tamara et Yoli, la fille du nouveau mec de sa mère, qui est assez attendrissante.
Mais pour moi, ça ne compense pas le nombre de planches grossophobes… Bye-bye Tamara en ce qui me concerne !

  • L’Algérie, c’est beau comme l’Amérique de Olivia Burton et Mahi Grand

Petite-fille de pieds-noirs, Olivia a toujours entendu parler de l’Algérie. Mais, entre nostalgie, images de cartes postales et blessures de guerre, elle trouvait cet héritage plutôt gênant.

Dans les années 1990, alors que l’Algérie plonge dans la guerre civile, Olivia a envie d’en savoir plus sur l’histoire familiale. Elle demande à sa grand-mère d’écrire ses mémoires mais n’obtient d’elle qu’un sourire fatigué. Pourtant, en triant ses affaires après son décès, Olivia tombe sur un dossier qui lui est destiné. À l’intérieur : ses souvenirs d’Algérie.

Dix ans plus tard, elle décide d’aller sur place, pour confronter ces récits à la réalité.
Elle part seule, avec dans ses bagages le numéro de téléphone d’un contact sur place, un certain Djaffar…

C’est une très jolie bande-dessinée que j’ai achetée totalement par hasard il y a quelques semaines. Après Outlander, j’avais envie de quelque chose de plus rapide à lire et c’était parfait !
C’est donc un joli récit qui nous parle d’Olivia, qui part à la recherche de ses origines en Algérie. J’aime bien les recherches d’origines (comme dans Entre ici et ailleurs de Vanyda par exemple) et ici c’est particulier avec la guerre d’Algérie qui vient parfois s’immiscer dans les souvenirs d’Olivia.
J’ai aimé le noir et blanc qui nous fait entrer encore plus dans cet esprit nostalgique. Seules les photographies qu’Olivia prend sont colorées, comme pour les ancrer un peu plus dans le présent.
C’est un joli roman graphique qui est vraiment plaisant à lire et que je vous conseille.

à bientôt pour de nouveaux livres ! 😉
Et si vous avez des suggestions, n’hésitez pas 🙂

Publicités

2 réflexions sur “En 2016, j’ai lu… (mai)

Votre avis m'intéresse !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s