2015 Challenge lecture : octobre [bilan 10]

 

Cette fois, un mois plutôt riche en lectures ! Dont une collection qui m’a pris pas mal de temps, vous allez le voir…
Alors, ce mois-ci, j’ai coché :

  • la case « un livre qui a inspiré une série télé » avec la collection de Largo Winch de Jean Van Hamme (tomes 1 à 18).
    Afficher l'image d'origine

    Nerio Winch, un vieil homme d’affaires à la tête d’un empire financier de dix milliards de dollars, est mort assassiné par un cadre du groupe. Suspens dans le monde entier, son entourage pense qu’il n’a ni enfant ni héritier potentiel. Sauf qu’il a secrètement adopté un orphelin yougoslave du nom de Largo Winczlav pour assurer la continuité de son groupe.

    Voilà que Largo Winch, âgé de vingt-six ans, hérite donc de toute sa fortune et se retrouve à la tête de l’énorme empire financier qu’est le Groupe W.

    Ce play-boy en jeans est très vite attiré, dégoûté ou subjugué par tous ses milliards. Rattrapé par le passé et luttant contre un futur trop néfaste, le playboy milliardaire vit des aventures palpitantes avec ses amis, Simon Ovronnaz, ex-voleur, et Freddy Kaplan, aviateur monégasque d’origine israélienne.

J’avais déjà lu les tomes 1 et 2 il y a quelques temps, et j’avais beaucoup aimé. Puisque mon cousin avait tous les tomes (et que mon papa avait envie de les lire lui aussi), j’ai pu enfin continuer la série !
L’histoire est plutôt simple et avec les films récents qui sont sortis, rares sont les gens qui ne connaissent pas ce personnage !
Dans la bande-dessinée néanmoins, le personnage de Largo est plus complexe que dans les films. Tout ce qui se passe le dépasse mais il est tellement fort qu’il s’en sort toujours ! 🙂 Bon, il est aussi bien souvent dans les magouilles et les mauvais coups, mais c’est ce qui fait son charme !
Bien évidemment, parmi tous les albums, certains ne m’ont pas plu… Il s’agit de ceux qui sont très axés sur les magouilles financières. Je les ai lu, mais bien souvent, je n’ai pas compris grand chose… C’est le cas notamment de O.P.A et de Business Blues (tomes 3 et 4).
Par contre, il y a des diptyques que j’ai vraiment adoré : H et Dutch Connection (T. 5-6) avec une histoire autour du trafic de drogue ; La forteresse de Makiling et L’heure du Tigre (T. 7-8) qui se passent autour de la lutte entre les Chans et les Birmans ; Voir Venise… et …Et mourir (T. 9-10) où l’on retrouve Charity, du tome 1…
Enfin, je m’arrête là parce qu’en fait je me rends compte que j’en ai aimé beaucoup !

J’ai hâte d’être à la fin du mois de novembre puisque le tome 20 va sortir ! Et j’attends avant de lire la première partie du diptyque pour tout dévorer d’un coup 😉

[Petite précision, j’ai choisi la case « un livre qui a inspiré une série télé » puisque tout le monde connaît les films de Largo Winch avec Tomer Sisley MAIS très peu de gens connaissent la série télé du même nom du début des années 2000, et elle était beaucoup plus fidèle à la bande-dessinée !]

  • la case « un livre avec des personnages non-humains » avec El Deafo de Cece Bell

Afficher l'image d'origine

ENTRER À L’ÉCOLE, c’est effrayant… Imaginez qu’en plus vous soyez un enfant un peu différent ! La petite Cece Bell est sourde. Elle porte un appareil auditif en bandoulière relié à un micro tenu par sa maîtresse. Un drôle de truc, très efficace pour écouter en classe, mais aussi pour faire fuir tout ami potentiel. C’est alors que Cece fait une découverte extraordinaire. Son appareil est si puissant qu’elle entend sa maîtresse dans toute l’école : en salle des professeurs, chez le directeur, dans le couloir… et même aux toilettes ! Cece comprend qu’elle a un pouvoir magique : la super-ouïe. Son appareil la transforme en super-héros : Super-Sourde, alias Celle-qui-entend-tout.
Grâce à lui, elle part à la conquête de la chose la plus précieuse au monde : une véritable amie…

C’est son histoire que Cece Bell raconte dans cette bande-dessinée. Et elle le fait d’une manière merveilleuse. Sans jamais tomber dans les travers d’une histoire qui pourrait être larmoyante, on sent que le personnage de Cece ne veut qu’une seule chose : que l’on accepte son handicap, et surtout qu’on ne la regarde pas comme quelqu’un d’handicapé.
C’est pourquoi, dans son esprit, elle se crée le personnage de El Deafo (la sourdingue, en français). Une super-héroïne qui n’a peur de rien, qui sait toujours quoi répliquer dans toutes les situations et surtout, qui a une ouïe surdéveloppée.
Dans cette histoire, tous les personnages sont représentés par des lapins super mignons et le trait est un peu enfantin : j’adore !

J’ai lu la version en anglais de la bande-dessinée, mais sachez qu’elle vient tout juste de sortir en français, sous le titre de Super Sourde. Mais si vous êtes à l’aise avec l’anglais (en gros, si vous arrivez à comprendre vos séries américaines sans trop de problème), le niveau d’anglais est tout à fait abordable. Elle est destinée à un public jeunesse, donc même en anglais, ce n’est pas très compliqué à comprendre, donc lancez vous sans appréhension !

Bon je sais, ça paraît peu comme ça, mais j’ai quand même lu 18 tomes de Largo Winch dans le lot et ça m’a pris du temps 🙂 Donc sachez que je suis plutôt contente de mon mois (et pour moi c’est le principal 😉 )

Publicités

Votre avis m'intéresse !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s