[Lecture] Le Sculpteur de Scott McCloud

Le sculpteur

En mal d’inspiration, David Smith, jeune sculpteur torturé se voit proposer un pacte qui lui permettra de réaliser son rêve d’enfance : sculpter ce qu’il souhaite à mains nues. Mais rien n’est éternel et tout a un prix. En échange de sa vie, il aura deux cents jours pour créer son Œuvre. Et il va le payer encore plus cher : au lancement du compte à rebours, il rencontre le grand amour… De quoi ébranler toutes ses certitudes. Une interprétation moderne, implacable et poétique du mythe de Faust.

Et bien je peux vous dire que c’est la plus grande claque de ce début d’année pour moi !

J’ai été un peu effrayée quand j’ai vu la taille de la bande-dessinée lors de sa réception. Elle ne fait pas moins de 485 pages, et l’ouvrage pèse plus d’un kilo !! De quoi effrayer même les grands lecteurs ! Mais la taille ne veut rien dire (haha !), puisque je l’ai dévoré en moins d’une soirée.

Alors, revenons à l’histoire.
David Smith est un sculpteur de 26 ans, il a été repéré par un mécène il y a quelques années, mais il est maintenant dans une très mauvaise période. Il vient d’être viré de son job alimentaire, il n’a qu’un seul ami, plus de famille, bientôt plus de toit, et plus d’argent.

Il a un profond désir de reconnaissance. Meurtri par la fait d’avoir un nom banal, il ne cesse de vouloir devenir quelqu’un.

le sculpteur

C’est alors que le Diable intervient, sous la forme de son oncle Harry, décédé. Il lui propose de pouvoir sculpter tout ce qu’il souhaite, seulement dans 200 jours, il mourra.

Et un aspect « à l’eau de rose » est ajouté à l’histoire puisque après avoir fait ce pacte, David va rencontrer Meg. Une actrice qui va devenir sa muse.
Tous les deux torturés, la vie ensemble ne va pas être facile, mais ils vont néanmoins s’aimer.

Concernant les dessins, ils sont tantôt poussés et de petite taille, tantôt très grands ou moins travaillés. Mais ils restent de très belle qualité tout au long du livre.
L’auteur utilise seulement du noir, du blanc et une palette de bleus ; cet aspect de la couleur me déstabilisait il y a peu, mais maintenant j’y suis bien habituée et j’ai adoré ! Cela ne m’a en aucun cas empêchée de me plonger à corps perdu dans cette histoire.

le sculpteur

Bon, je ne vous raconte pas tout sur cette histoire, mais sachez que j’ai vraiment adoré. J’étais vraiment aux côtés de David, j’ai eu mal, peur, été triste pour lui…

Si vous aimez la bande-dessinée, je vous conseille vivement cet ouvrage. De belle qualité autant pour le dessin que pour le scénario.

Publicités

Votre avis m'intéresse !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s