La procrastination

procrastination

définition extraite du site du Larousse

Au moment où j’écris, je suis censée préparer ma classe pour lundi, mardi et mercredi. Au lieu de ça, je suis en train de réfléchir à ma tendance à procrastiner…

Cette tendance est apparue au moment de mon entrée à la fac. Le début de la vie (pas toujours facile) seule, j’avais soudain des milliers de choses plus importantes que mon boulot à faire. Pas sortir comme la plupart des étudiants. Non, je suis plutôt casanière. Mais regarder une vidéo sur internet, stalker des profils Facebook d’inconnus, jouer à un jeu vidéo, lire un chapitre de mon livre, ou tout simplement regarder par la fenêtre.

Bon, avouons le, il y a très certainement une grosse part de flemme dans tout ça. Mais même si je sais que du coup je devrais travailler jusqu’à tard pour terminer ce que je dois faire, je ne peux pas m’en empêcher.
C’est comme ça que je me retrouve tous les mercredis soirs à terminer de bosser à 20h alors que j’y suis depuis que j’ai fini de déjeuner. Ou alors que je vais très certainement devoir me mettre à nouveau à mon bureau demain, dimanche, parce que je n’aurai pas fini de corriger mes copies.

Mais paradoxalement, je garde des souvenirs amusés d’exposés terminés en quatrième vitesse avant une présentation orale. (Ma meilleure note obtenue l’a été après avoir commencé mon exposé la veille pour le lendemain 🙂 )

Alors certes, je n’ai pas fait de brillantes études. Mais purée, j’ai réussi quand même et qu’est ce que je me suis marrée ! Aucune prise de tête pour terminer dans les temps, de toutes manières, j’y arrivais !
Aujourd’hui encore, je pense ne pas être une trop mauvaise instit… Et pourtant, je profite bien de mon temps !

Il y a d’autres fois, comme aujourd’hui où je procrastine, mais pourtant cela ne sert à rien. Je suis devant mon ordi depuis 3h, et ma journée de lundi n’est même pas préparée complètement. La faute à Internet qui m’offre tant de portes… Tant d’articles à lire, de vidéos à découvrir (mais ils étaient trooooooop mignons ces chiots qui se baignaient pour la première fois !), de boutiques à explorer…

Et ma faute aussi.
Mais tant pis.

Publicités

Votre avis m'intéresse !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s