Être suppléante

Être suppléante dans l’enseignement primaire c’est :

– être payée une misère pour faire le même travail que ceux qui ont le concours ;
– être appelée pour être devant une classe deux heures après ;
– savoir improviser ;
– avoir un stock important de travaux en autonomie pour tous les niveaux, de la petite section au CM2 ;

– connaitre des comptines courtes aussi bien que des chansons compliquées ;
– être capable de retenir des dizaines de prénoms en à peine une matinée, et les faire disparaître de son esprit aussi rapidement à la fin du poste ;
– pouvoir enseigner avec des méthodes qui ne sont pas les siennes ;
– être parfois ignorée par les collègues qui ne sont pas très contents d’avoir une inconnue dans leur système bien rodé ;
– avoir toujours peur de déranger quand on pose une question ;
– s’adapter à des horaires différents en fonction des écoles… (Merci la réforme des rythmes scolaires !!) ;
– acheter des dizaines de livres pour enfants, histoire de pouvoir combler si on a 10-15 minutes de battements avant la récré ;
– être devant des élèves qui « testent » l’autorité de la nouvelle maîtresse ;
-…

Mais c’est aussi :
– être devant des élèves très attachants ;
– savoir que si la classe est super chiante, on n’aura pas à la supporter toute l’année ;
– pouvoir apporter un peu de changement dans la routine scolaire des élèves ;
– rencontrer des collègues sympas et toujours prêts à aider ;
– piocher des idées de fonctionnements / de rituels dans les différentes classes où l’on passe ;
– pouvoir parfois rentrer le soir sans travail à faire puisque la classe a été préparée par le titulaire ;
– pouvoir utiliser des ressources plusieurs fois de suites, mais avec des classes différentes ;
– ne pas avoir toutes les obligations des titulaires (réunions, rencontres avec les parents…) ;
– avoir parfois la larme à l’œil en quittant certaines classes
-…

Alors même si les points négatifs sont nombreux, j’adore mon métier de remplaçante. Même si je n’ai pas envie de faire ça toute ma vie, je suis très heureuse de pouvoir acquérir de l’expérience ! Et ainsi, cela ne devient pas un drame pour moi de ne pas avoir le concours 😉

Un jour, une maman m’a dit « merci de votre travail, ma fille rentrait tous les soirs enchantée des nouveautés que vous leur aviez fait découvrir. » Et ça, mine de rien, ça gonfle mon coeur de maîtresse d’amour pour ces petits élèves !

Publicités

Une réflexion sur “Être suppléante

Votre avis m'intéresse !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s